Baïzen expose au salon du printemps

Pour la deuxième édition, Baïzen – bain nordique a participé au salon des fleurs et des loisirs en ce printemps 2017, à Andernos-les-bains, sur le bassin d’Arcachon (Gironde). Une grande affluence au rendez-vous !

Cette année nous avons présenté le modèle avec foyer bois insert immergé. Nous avons fait le feu et l’eau était chaude pendant tout le week-end. Très impressionnés les visiteurs se sont pressés pour donner leurs impressions… et toucher l’eau !

Offre promotionnelle :
– 10% sur le modèle d’exposition

Vous pouvez encore bénéficier cette offre ! Modèle en mélèze, diamètre intérieur 160 cm, 2 cerclages, avec poële à bois immergé, barrière de protection, bancs intérieurs, escabot et couvercle en bois… Contactez-nous vite !

Un grand merci à toute l’équipe d’organisation de ce beau rendez-vous.

Publicités

Lutter contre le biofilm : une priorité

La qualité de l’eau de votre Spa est importante pour votre santé. Si le développement du biofilm avance caché, le plus souvent situé dans les canalisations, la lutte contre son développement est une priorité.

Résultat de recherche d'images pour "lutter contre le biofilm spa"

Cet article vous présente les solutions envisagées avec des produits d’entretien à base de dioxyde de chlore.

Vous trouverez facilement conseil auprès de votre revendeur de matériel pour piscine et Spa. Notamment ils vous conseillerons « Aquafiness » ou « Guardian Spa ». Mais ces deux marques ne donnent pas la composition de leur produits, à plus de 100 € le pack. Ils parlent « d’encapsuler les bactéries », d’un produit naturel à base d’enzymes et de minéraux…

Une autre gamme de produit dénomée « Spa balancer » peut vous être proposée. Voir ci-dessous le paragraphe « 2/ Traitement régulier ? »

L’information des composants chimiques d’un produit avec lequel vous allez avoir un contact prolongé semble être un incontournable. Après quelques recherches, il apparaît possible que le principe actif utilisé soit le dioxyde de chlore. Serait-ce le nom faisant référence au chlore qui susciterait la méfiance du consommateur, conduisant ces marques à manquer de transparence sur la compositions de leurs produits ? Alors qu’en est-il du dioxyde de chlore ?

Le dioxyde de chlore : un traitement de l’eau potable

Le dioxyde de chlore est un gaz soluble, aussi puissant que l’ozone, et très supérieur au chlore. C’est un oxydant, non une toxine. Son fonctionnement ? Il bloque le transport des nutriments à travers la paroie cellulaire des micro-organismes. Privés de nourriture, le biofilm, les bactéries, les spores et les virus sont détruits. Une teneur très faible (0,05 à 0,20 mg/l) suffit pour d’excellents résultats. Ce produit est préconisé par la Direction Générale de la Santé en traitement continu des réseaux d’eau potable dans la prévention du risque lié aux légionelles (circulaire n°2002/243 du 22 avril 2002).

Pas de dégagement d’odeur

Le dioxyde de chlore est composé d’un atome de chlore et de deux atomes d’oxgène. L’atome de chlore va en quelque sorte transporter les atomes d’oxygène. Quand l’oxyde de chlore entre en contact avec des bactéries, les atomes d’oxygène sont libérés et oxydent les impuretés. L’atome de chlore restant se combine avec le sodium pour devenir du chlorure de sodium, autrement dit du sel ! Ainsi le dioxyde de chlore agit par oxydation avec les atomes d’oxygène. Il n’y a pas de dégagement d’odeur de chlore.

Les avantages d’un traitement au dioxyde de chlore :
> Pouvoir désinfectant très important
> Désinfecte l’eau et détruit le biofilm dans les canalisations (Légionelles)
> Des valeurs de pH entre 4 et 10 n’affecte aucunement l’effet désinfectant
> La valeur du pH de l’eau traitée n’est pas modifié
> Pas de dégagement d’odeurs
> Destruction oxydative de chloramines et réduction significative de composés trihalogènes du méthane (THM)
> Coût faible si utilisé en nettoyage saisonnier des canalisations du Spa

Comment traiter : régulier ou choc ?

Deux approches : le traitement régulier OU le traitement choc pour nettoyer en profondeur les canalisations :

1/ Traitement choc avant vidange saisonnière ?

Simple et économique, le traitement saisonnier avant la vidange du Spa remplit l’objectif : empêcher la formation d’un biofilm. C’est la formule recommandée par Baïzen, avec comme produit : DryOx

DryOx de Dryden Aqua. 3 comprimés pour 1500 litres. Laisser la filtration tourner pendant une heure. Vider le Spa, le rincer et le re-remplir. A renouveller tous les 3 mois.
29 € les 16 tablettes soit 5 à 8 traitements selon la taille de votre Spa.
> Avantage : efficace et économique. Entre 29 € et 15 € par an selon la taille du Spa.
En savoir plus sur le produit

Autre produit de désinfection choc des tuyauteries

> Super Spaclean de Hth : contient d’autres principes actifs que le dioxyde de Chlore, mais il vise le même but : détruire le biofilm en profondeur.
> Inconvénient : la chimie utilisée est plus complexe et ses conséquences pour l’environnement plus difficile à appréhender

2/ En traitement régulier ?

Le dioxye de chlore n’est pourtant pas un produit onéreux. Mais pour optimiser une diffusion automatisée, il faudra utiliser une pompe doseuse avec minuterie, ce qui revient à une opération assez onéreuse (voir exemple ici).

> La gamme Spa Balancer propose le produit du même nom, mais sous forme d’hypochlorite de sodium (javel) modifié avec un ph très élevé, se transformant en dioxyde de chlore et chlore de sodium au contact de l’eau. Prix : 109 € les 0,75 ml.
Inconveniant : le prix !

> Spa 100 de CleanWaterRech. 100 € le kit
Inconvéniant : le prix !

Ainsi, le traitement régulier utilisant le dioxyde de chlore comme principe actif revient à un coût élevé !

Pour un traitement régulier de qualité, lire les recommandations de Baïzen. Lire l’article préconisant l’association du chlore et de l’oxygène actif.

Liens externes

En savoir plus sur le dioxyde de Chlore

http://www.lenntech.fr/desinfection/desinfectants-dioxyde-de-chlore.htm

Présentation de DryOx

http://www.drydenaquapools.fr/swimming-pool-products-fr/fr-swimming-pools-dryox-no-biofilm-no-pathogens

Brome, chlore ou oxygène actif pour votre spa d’extérieur ?

eau-naturelle-bambou

L’exposition de votre spa aux UV a-t-elle une incidence sur le traitement au brome ou au chlore ?

Sommes-nous bien informés des risques que représentent l’emploi de la chimie que nous utilisons pour nos bains en piscine ou spa ? Comment atteindre les objectifs d’une eau désinfectée sans risquer une exposition à des molécules chimiques dangereuses pour notre santé ? Sur une question complexe, Baïzen – bain nordique a cherché la meilleure réponse pour que la pratique du Spa d’extérieur eco-responsable soit réellement une pratique écologique tant pour la santé humaine que pour l’environnement.

Le brome : un produit plébiscité par les utilisateurs privés

Si votre bain nordique est le plus souvent fermé, avec son couvercle en bois et/ou une bâche opaque, ou qu’il est placé sous un abri, l’action des UV n’aura pas lieu. Dans ce cas de non exposition aux UV, le traitement au brome présente de nombreux avantages. Toutefois il reste à considérer que l’usage de ce produit nécessite une vigilance accrue : le brome contient un fort potentiel de toxicité, pour l’environnement comme pour notre santé.

Alors que le brome est plébiscité par de nombreux utilisateurs de Spa, une publication de l’ANSES, Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, permet de conclure que l’utilisation du brome comme désinfectant est déconseillée pour les piscines découvertes : l’acide hypobromeux subit une réaction de photolyse sous l’action des rayonnements solaires – UV. Cette modification chimique est avérée comme étant nocive à la santé. Ce point est clairement énoncé dans un document édité par l’ANSES (1).

Le chlore est-il préférable au brome si votre spa d’extérieur est exposé aux UV ?

Hélas ce n’est pas si simple. Le chlore subit également une transformation sous l’action des UV (voir ci-après). Ce qui sera également à prendre en compte ce sont les sous-produits du chlore lorsque celui-ci est exposé à certains minéraux et composants organiques : transpiration, matières fécales, urine… Certains de ces sous-produits sont identifiés comme dangereux pour la santé comme les chloramines. (2)

Les effets des UV sur le chlore

Les ultraviolets provenant du rayonnement solaire favorisent la transformation du chlore ‘potentiel’ en ions chlorures (Cl- ) inactifs , entraînant la consommation de chlore en pure perte. Ils peuvent doubler ou tripler la consommation du chlore dans les piscines de plein air. L’emploi de produits stabilisant le chlore tels que l’acide isocyanurique et ses dérivés permet de pallier ce problème. On parle alors de produits chlorocyanurates.

Chlore stabilisé – chlorocyanurate

Ainsi, l’usage d’un désinfectant chloré complété d’acide isocyanurate présente le maximum d’avantages :

  • facilité d’emploi
  • manipulation facile et peu dangereuse
  • stabilité du stockage
  • sécurité du stockage
  • solubilité du produit
  • stabilité du chlore
  • absence d’influence sur le ph
  • faible formation de sous-produits (les chloramines)
  • faible influence sur la corrosion

L’inconvénient majeur : en cas de dosage trop important, le risque est de sur-stabiliser son eau. Il y aura trop de chlore non exprimé et il ne sera pas détecté par les mesures. Pour maîtriser son traitement il faudra alors effectuer des mesures du taux d’acide isocyanurate présent.

Les facteurs de la production de sous-produits chlorés

Rappelons qu’une bonne filtration, la mise en pratique d’un bonne hygiène des baigneurs avant chaque bain (se laver et se savonner entièrement), un taux de ph maîtrisé entre 7,2 et 7,4, des apports d’eau neuve réguliers sont autant de facteurs qui vont réduire la production des sous-produits d’un traitement qu’il soit au chlore ou au brome.

Traitement à l’oxygène actif : 100% sans risque ?

C’est LE traitement qui ne crée pas de sous-produits. Idéal ?  Non car il n’a pas d’effet rémanent. Son efficacité est de courte durée. Par ailleurs une température élevée de l’eau nécessite d’augmenter les quantités du produit.

Mais de quel oxygène actif parle-t-on ? Du péroxyde d’oxygène (liquide) ? ou du monopersulfate de potassium (granulés ou mini-galets) ? Le premier est utilisé en traitement complémentaire anti-algues. Le second est utilisé pour la désinfection régulière des spa.

Le monopersulfate de potassium est donc le produit recommandé car excellent oxydant : il détruit les déchets organiques et les chloramines (sous produit du chlore) et permet de réactiver le chlore (ou le brome) présent. On parle aussi de régénérer le chlore ou le brome.

Association chlore et oxygène actif : la solution ?

Pour un spa d’extérieur exposé aux UV, régulièrement fréquenté, Baïzen – bain nordique recommande le traitement de l’eau avec l’association chlore / oxygène actif. L’un et l’autre sont compatibles et complémentaires.

Pour être précis, il s’agira de privilégier l’usage de ce que l’on appelle communément le « chlore stabilisé », ou désinfectant chloré avec acide isocyanurate comme traitement régulier et d’effectuer ponctuellement des désinfections choc avec de l’oxygène actif sous sa forme monopersulfate de potassium. L’action de l’oxygène actif se voyant renforcée avec comme avantage de détruire les sous-produits du chlore. Cette formule n’aura pas d’action sur l’évolution du Ph.

Cette association présente les avantages d’un traitement avec un produit rémanent (le chlore) où l’adjonction périodique d’oxygène actif va à la fois permettre de réactiver le chlore stabilisé et de détruire les chloramines. Vous atteignez alors votre objectif d’une eau désinfectée et désinfectante en supprimant les sous-produits dont les effets sont néfastes sur la santé.

Principal inconvénient : les mesures du taux de chlore risquent d’être faussées par la suite.

Commencez alors par traiter votre spa d’extérieur en bois avec le désinfectant chloré et effectuez régulièrement des mesures du taux de chlore et du taux de Ph. Une fois que vous aurez pris vos repères, utilisez l’oxygène actif sous sa forme Monopersulfate de potassium pour effectuer des désinfections choc, par exemple une fois tous les 5 – 6 jours.

Bon bain nordique – bain suédois – bain finlandais – bain norvégien – bain scandinave – hot tub !

(1) recommandations ANSES
(2) Manuel de conseil pour la désinfection des piscines

 

Ofuro : taille small 1 à 2 pers.

L’ofuro est un petit bain nordique d’un diamètre de 100 cm ou 120 cm. La cuve est 100% en bois et il est équipé d’un ou deux bancs. Initialement prévu pour compléter un grand bain et alterner avec un petit bain d’eau froide, Baïzen le propose pour un bain chaud d’extérieur permettant d’accueillir 1 à 2 personnes. Il est équipé de la filtration et du réchauffeur électrique.

Ofuro, vue sur le bassin d'Arcachon

Ofuro posé sur une terrasse en bois, dans le cadre maritime du bassin d’Arcachon.

Ofuro, vue intérieur

Vue de l’intérieur de l’Ofuro proposé par Baïzen : pin du nord, ø 120 cm. Un deuxième banc est ajouté en option.

Prix : Offre à 1994 €
Nous contacter pour un devis.

Retour à la page : Bain nordique

Installation Cap-Ferret – juillet 2016

Pour une fête au Canon, lieu dit sur la commune de Lège-Cap-Ferret, montage du bain nordique ø180 cm, avec réchauffeur électrique, pour 4 à 7 personnes. L’accès au site étant difficile du fait d’un passage trop étroit, le bain a été démonté puis remonté. Juillet 2016.

Démo le 11 mai – ø160 cm foyer bois

Démonstration le 11 mai 2016

modèle ø 160 cm foyer bois immergé

> foyer bois + filtre à cartouche : 2605 € ttc
> foyer bois + filtre à sable : 2935 € ttc

Le modèle avec filtre à cartouche sera montré en fonctionnement avec le feu de bois.
Le modèle avec filtre à sable sera montré prêt à être livré.
Lieu : Lège-Cap-Ferret (33950)
S’inscrire

Bain nordique équipé vue intérieure