Hivernage du bain nordique

Vous pensez vous absenter pendant quelques mois ? Comment traiter le bain nordique pendant cette période ? Quelles mesures de sauvegarde concernant le gel ?

Préalable après la saison d’été/autonome : vidanger le spa. Nettoyer l’intérieur au savon noir (à base d’huile de lin). Effectuer également un nettoyage complet du système de filtration – pompe et filtre. Le filtre à sable devra être nettoyé suivant la procédure. Le filtre à cartouche sera retiré et rincé à grand jet. Si nécessaire, effectuer un traitement spécial biofilm. Voir article. 

Nettoyage du bain nordique avec du savon noir.

Nettoyage du bain nordique avec du savon noir avant hivernage.

 

Remettre complètement en eau ou pas ?

L’objectif : éviter un assèchement et une dessiccation du bois. Le spa devra donc rester  en eau pendant toute la période d’hivernage, sauf en cas de gel important où le bain devra être totalement vidé de son eau. Le pin du Nord ou le Mélèze sont des bois capables de résister à des froids importants. L’enjeu en cas de températures inférieures à zéro degré est la poussée exercée par le gel sur le cerclage en acier. En effet rien de résiste à une telle force. Il faut donc prévenir la formation d’une épaisse couche de glace.

Choix 1 : remise en eau partielle pour les climats froids

Après nettoyage et rinçage, remplissez votre Spa avec 40 cm d’hauteur d’eau, c’est-à-dire que vous recouvrez les bancs. Traitez l’eau avec un anti-calcaire et une dose de démarrage d’anti-algues. Selon votre situation climatique, si la température moyenne est inférieure à 8°C, l’eau ne se dégraderan pas. Par contre si la température moyenne dépasse régulièrement les 10°C, effectuer un traitement choc au chlore ou au brome. Fermer hermétiquement le Spa, avec une bâche occultante.

  • Avantage : région avec hiver rigoureux, économie d’eau, rapidité de mise en oeuvre, rapidité de remise en eau à la fin de l’hivernage.
  • Inconvénient : à la remise en eau, le bain aura perdu en étanchéité, jusqu’à ce que le partie haute des planche ait gonflé.

Choix 2 : remise en eau totale pour les climats doux

Après nettoyage et rinçage, remettre en eau jusqu’à la hauteur habituelle. Traiter à l’anti-calcaire et la dose de démarrage d’anti-algues. Si la température de l’eau dépasse régulièrement les 10°C, un traitement choc au chlore ou au brome sera conseillé. Puis fermer hermétiquement le Spa, avec une bâche occultante.

Dosages pour le bain nordique ø 160 cm rempli de 40 cm d'eau pour l'hivernage

Dosages pour le bain nordique ø 160 cm rempli de 40 cm d’eau pour l’hivernage

Pompe de filtration et tuyauterie

Nul besoin de tenir l’eau à une température constante de 20° ni de filtrer l’eau régulièrement, du moment que le bain nordique est bâché de façon hermétique.

Région avec hiver doux : temps qu’il n’y a pas de gel, ou que la température ne descend pas en dessous de -1°C, vous pouvez laisser votre équipement de filtration en place. Il est recommandé de l’isoler au maximum avec du papier bulle afin de limiter l’effet du gel.

Région avec cas fréquents de gel en hiver : retrait complet de l’installation pompe / filtration / réchauffeur électrique. Nettoyez les équipements avec un jet d’eau puissant. Faites les sécher de sorte à éviter la stagnation d’eau. Puis stockez-les dans un lieu hors gel.

Que faire en cas de gel ?

Région au climat doux :
Une légère baisse de température en dessous de 0 degrés pendant les nuits d’hiver ne sera pas suffisant à créer un croute de glace en surface de votre bain nordique. Si les températures viennent à se maintenir plusieurs jours de suite en négatif, placez préventivement quelques bouteilles fermées. Flottant en surface du bain, elle empêcheront la formation d’une croute de glace dure.

Episode ponctuel de gel :
Possibilité 1 : videz complètement votre bain nordique, le temps que l’épisode glacial passe. Vous remplirez de nouveau le bain nordique dès le retour à des température égales ou supérieures à zéro degré.
Possibilité 2 : remontez le niveau d’eau et faites fonctionner le l’insert foyer bois 1 fois par jour pour maintenir une température de l’eau supérieure à zéro.
Possibilité 3 : si vous avez laissé l’équipement de filtration branché et que vous avez un réchauffeur électrique : faites fonctionner la filtration et mettez le thermostat du réchauffeur électrique sur la température minimum. Ainsi vous maintenez l’eau du bain à une température positive.

Région au climat rigoureux :
Par exemple vous êtes en altitude et vous savez que le température va rester inférieure à zéro degré pendant plusieurs mois. Dans ce cas, afin d’éviter que tout le bain se transforme en un bloc de glace, la recommandation est une vidange complète du bain. Une fois nettoyé et rincé, bâchez le bain de façon hermétique. Ainsi le bois restera humide et chargé d’eau. Cette opération est à effectuer quand les températures sont encore positives mais proches de zéro degré. Dès que les températures seront de nouveau positives, remettez votre bain en eau. Si vous ne l’utilisez pas tout de suite, continuez l’hivernage selon les préconisations pour une région au climat doux.

Penser à vérifier que la glace ne s’accumule pas sur la bâche : celle-ci pourrait rompre sous le poids.

Publicités